Technicien du spectacle vivant et de l’évènementiel

Mise à jour de la page : 30/01/2024

 

L’APMAC Nouvelle Aquitaine, établissement de formation professionnelle par alternance enregistré comme CFA (Centre de Formation d’Apprentis), propose une formation certifiante de Technicien du spectacle vivant et de l’évènementiel en collaboration avec le GRIM EDIF. Certification de niveau 4 reconnue par l’État (RNCP N°34369), la formation de Technicien du Spectacle vivant et de l’évènementiel permet d’acquérir les techniques de l’éclairage, de la sonorisation, du plateau et de la vidéo utilisées dans les manifestations du spectacle vivant et de l’évènementiel.

⊗ Prochaine session : du 22 septembre 2025 au 28 mai 2027 (une session tous les deux ans)

 

Téléchargez la plaquette de la formation

 

Quel est le rôle d’un Technicien du spectacle vivant et de l’évènementiel ?

Le technicien du spectacle vivant et de l’évènementiel est chargé de la préparation, l’installation et la mise en œuvre d’une prestation. Il intervient dès l’installation du matériel, jusqu’à sa maintenance et au démontage. Ses missions sont donc diverses et se déclinent sur 4 domaines : l’organisation, l’exploitation, les ressources humaines et la sécurité. Les activités du technicien se déroulent selon les besoins dans les domaines du son, de la lumière, du plateau, de la vidéo : c’est donc un acteur polyvalent, qui peut intervenir simultanément sur tous ces domaines techniques seul ou en équipe selon l’envergure du spectacle ou de l’événement.

Le technicien doit d’abord comprendre la vision et la démarche artistique du projet. En effet, c’est la direction artistique qui énonce le rendu souhaité pour l’évènement. A partir de cette demande artistique, le technicien élabore visuellement la mise en place des différents éléments techniques (son, lumière et vidéo). Il matérialise ensuite la demande en besoin technique pour une installation adaptée, en collaborant étroitement avec les régisseurs.

Enfin, il prépare et organise la logistique des matériels afin de permettre leur exploitation.

Le technicien polyvalent du spectacle monte, règle, démonte les équipements et le matériel scénique audiovisuel. De même, il réalise les essais des équipements afin d’avoir un aperçu du rendu de la production sonore, lumineuse ou visuelle. Il vérifie que les matériels soient fonctionnels et dans le cas contraire, il trouve une solution de remplacement. Cela peut être de la location ou le rachat de matériel. Il a également pour mission de trouver le matériel en adéquation avec la scène, de pouvoir le réparer et d’assurer la maintenance.

Le technicien du spectacle doit également remplir des documents administratifs interne pour assurer l’événement. Il analyse la situation, les éventuels contre temps et risques qui pourrait arriver et anticiper les différentes solutions. En amont d’une représentation, il évalue les différents risques et imagine plusieurs scénarios afin de s’y préparer (pluie, problème de sonorisation, lumineux, technique). Par exemple il prévoit les contraintes liées à l’évacuation de la salle en cas d’incendie, la diffusion du son et de la lumière dans l’espace.

Enfin, il doit faire respecter les règles d’hygiène, sécurité et prévention afin de rendre l’événement conforme aux attentes légales.

Pour en savoir plus : ICI.

 

Objectifs de la formation

  • Rendre les stagiaires autonomes sur l’ensemble des équipements, dans tous les types de configurations rencontrées, grâce à l’apprentissage des principes fondamentaux liés aux pratiques professionnelles des techniques du son, de la lumière, du plateau et de l’audiovisuel.
  • Être à même d’assurer les fonctions et responsabilités de technicien du spectacle vivant et de l’évènementiel dans le cadre de l’accueil, l’accompagnement, la création de spectacles, d’événements institutionnels ou d’animations socioculturelles et de loisirs.
  • Permettre une évolution de carrière en donnant les bases théoriques nécessaires à l’adaptation du professionnel aux constantes innovations technologiques et aux demandes spécifiques d’employeurs multiples dans le cadre d’une activité professionnelle variée.
  • Permettre une intégration professionnelle réussie à l’issue de la formation afin de valider le projet professionnel.

→ Fiche détaillée RNCP : ici

 

Comment se passe la formation ?

⊗ Prochaine session : du 25 septembre 2023 au 30 mai 2025

La formation se déroule en alternance sur 20 mois sur Saintes (Charente Maritime). La formation alterne phases en centre de formation (766h sur 22 semaines) et phases en entreprise d’accueil (65 semaines).

Contenu

Les différentes matières enseignées sont regroupées en 5 domaines qui composent le cursus complet permettant de remplir des fonctions de « Technicien du Spectacle Vivant et de l’Événementiel Son Lumière Vidéo Plateau » :

  • Son : Acoustique, Technologie son, Renforcement de son, Son numérique, TP Son
  • Lumière : Optique, Colorimétrie Technologie lumière, Techniques d’éclairage, projecteurs asservis, TP Lumière
  • Plateau vidéo : Mécanique, Machinerie traditionnelle et moderne, Accroche et levage, Décoration, Effets spéciaux, Audiovisuel événementiel, Techniques vidéo projection
  • Électricité : Électricité, TP Maintenance, Sécurité et Habilitation Électrique, Réseaux numériques
  • Transversale : Mathématiques, Anglais technique, Sécurité ERP Spectacle et évènementiel, SST.

 

Modalités d’évaluation et certification

Chacun des 26 modules de la formation, classés en 5 composantes, est évalué en fin de parcours : contrôles de connaissances sur table, travaux pratiques individuels, travaux pratiques collectifs, études de cas et mises en situation, productions de travaux (compte-rendu, rapport d’activités).

La présentation aux épreuves finales de certification est soumise aux conditions suivantes :

  • Obtenir une moyenne supérieure à 10 sur 20 pour chacune des 5 composantes (groupe de modules) de la formation ;
  • Avoir rendu le rapport d’activité ;
  • Avoir suivi avec assiduité la formation en centre et en entreprise.

 

L’alternance

L’expérience de terrain et l’acquisition d’un réseau professionnel étant irremplaçables dans les métiers du spectacle, la formation se déroule en alternance, moyen le plus efficace pour une professionnalisation rapide et réussie. Elle comprend 750 heures minimum en centre de formation (25% de la formation ) et 2100 heures minimum en structure d’accueil (75% de la formation).

→ Calendrier d’alternance 2023-2025 : Planning (planning 2025-2027 à venir)

A noter : le candidat doit disposer d’une structure d’accueil avant le début de la formation.

Les structures d’accueil peuvent se situer dans toutes les régions de France métropolitaine.

Pour vous aider dans vos recherches de structures d’accueil de Nouvelle Aquitaine, une carte de l’ensemble des lieux de diffusion et de programmation est disponible sur le site de l’A. Agence Culturelle Nouvelle Aquitaine : cliquez ICI.

L’APMAC, qui bénéficie de partenariats avec des acteurs culturels de Nouvelle Aquitaine, accompagne les candidats dans leurs recherches et leur choix d’une structure d’accueil. Chaque entreprise tutrice doit répondre à un cahier des charges garantissant des conditions optimales de formation et signe une charte qualité avec l’APMAC.

 

→ Le portail de l’alternance du Ministère du Travail apporte des informations utiles aux candidats : ICI.

 

 

Profils des candidats et statuts en formation

Les profils des candidats sont variés : élèves ou étudiants sortant du système scolaire, demandeurs d’emploi, personnes suivies par des Missions Locales, Cap Emploi ; bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH), salariés ou gérants/dirigeants.

En fonction de ces profils, les candidats peuvent avoir différents statuts lors de leur formation :

  • Salarié(e) en contrat d’apprentissage rémunéré par un employeur durant sa formation (condition : avoir au maximum 29 ans, sauf personnes en situation RQTH). Fiche info pour les structures publiques ICI et les structures privées ICI ;
  • Salarié(e) en contrat de professionnalisation rémunéré par un employeur durant sa formation (pas de condition d’âge). Fiche info ICI. A noter : les contrats de professionnalisation ne peuvent être signés avec des structures publiques type mairies ou collectivités territoriales ;

→ Pour avoir d’autres informations sur les contrats d’apprentissage et de professionnalisation : ICI.

 

Pour s’inscrire à la formation

1. Vérifier que les prérequis nécessaires sont remplis

Pour pouvoir présenter leur dossier, les candidats doivent remplir les pré-requis suivants :

  • Être majeur le jour de la rentrée ;
  • Disposer d’une bonne condition physique et ne pas avoir de contre-indication médicale au suivi de la formation et à l’exercice du métier de technicien ;
  • Être dans une des trois conditions ci-après au moment de l’inscription définitive :
    • Être titulaire d’un niveau 3 de type BEP CAP

OU

    • Avoir mené jusqu’à son terme une classe première des lycées (bac général, professionnel ou technologique)

OU

    • Avoir 1 année d’expériences (VAP) dans les domaines métiers visés par le titre à savoir, techniques du spectacle, vidéo audiovisuelle, productions techniques, technologiques, activités artistiques et culturelles, loisirs, animation ou tourisme, diffusion, événementiel, image et son, conception, production, arts vivants et plastiques. La validation de ces études, leurs niveaux et domaines restent à l’entière appréciation du responsable des formations ou du directeur.

 

2. Compléter et renvoyer le dossier de candidature

Les candidats intéressés et qui remplissent les prérequis nécessaires doivent compléter le dossier de candidature et nous le retourner avec les pièces demandées par courrier (APMAC, 21 rue de l’abattoir, 17100 Saintes), par mail ou le déposer à l’accueil.

→ Dossier de candidature à télécharger : ICI

⊗ Date limite de réception des candidatures : à venir

 

3. S’inscrire et passer les tests d’entrée

Une fois le dossier déposé, pour être admis, les candidats doivent s’inscrire et participer à UNE des journées de recrutement programmées et qui comportent :

  • Un test écrit de connaissances (culture générale sur le spectacle, mathématiques, tests psychotechniques) ;
  • Un entretien de motivation permettant de présenter d’une part leur projet professionnel et d’autre part l’avancée de leurs recherches d’une structure d’accueil et d’un financement pour la formation.

→ Dates des journées de recrutement 2023 : s’inscrire à une des journées de tests (à venir)

Le contenu détaillé des épreuves de sélection est envoyé à tous les candidats après leur inscription.

⊗ Pour être admis définitivement, le candidat doit disposer d’une structure d’accueil avant le début de la formation : il est donc fortement conseillé au candidat de prendre contact avec des structures culturelles en parallèle de sa candidature à la formation (Cf. paragraphe « alternance »). Pensez à nous envoyer au plus tôt votre dossier de candidature afin que nous puissions vous accompagner dans cette recherche.

 

Modalités pédagogiques et formateurs

La formation se déroule en alternance entre centre de formation et entreprise d’accueil où le stagiaire met en pratique ses connaissances et compétences. L’approche pédagogique utilisée est résolument participative, interactive et coopérative. Les stagiaires sont mis autant que possible en situation de réflexion et d’action lors de situations professionnelles reconstituées.

Un livret accompagne le stagiaire durant l’intégralité de sa formation ; il sert de liaison entre l’organisme de formation et l’entreprise tutrice. Ce livret permet aussi de décrire les activités professionnelles réalisées par l’alternant, de consigner les compétences acquises ou les difficultés éventuelles.

Nos intervenants sont tous des professionnels en activité (régisseurs, pupitreurs), reconnus pour leur expérience et leur expertise technique, avec une envie commune : celle de transmettre leur savoir-faire.

→ En son : Christian Parrot, Benoît Gibertaud, Christophe Duchesnay

→ En lumière : Grégory Philippe, Denis Guillebot

→ En plateau : Gilles Baudère, Alain Girot

→ En électricité : Christophe Chiron

→ En sécurité/prévention : Alain Girot, Vincent Robert

→ En compétences métiers : Kieron Yardley, Jérôme Rouyer, Eric Rousseau.

 

Accessibilité de la formation

L’APMAC s’est engagée dans une démarche visant à améliorer l’accessibilité de ses formations aux personnes en situation de handicap (Programme Régional d’Accès à la Formation et à la Qualification des Personnes Handicapées – PRAFQPH) et est reconnue « centre de formation handi-accueillant » par le Centre Ressources Formation Handicap de la région Nouvelle Aquitaine.

Référent handicap : Katia Servais par mail ou par téléphone au 05 46 92 13 69

→ Pour en savoir plus : paragraphe « accessibilité » ICI

→ Site du CRFH : ICI

→ Dispositif ACCEA (aménagement de la formation pour les personnes en situation de handicap) : ICI.

 

Locaux de formation / Hébergement / Restauration

La formation se déroule en majorité dans nos locaux de Saintes ; des partenariats avec des structures culturelles peuvent amener les stagiaires à se déplacer (La Coupe d’Or, La Sirène, Gallia Théâtre) pour les besoins de la formation.

Afin de découvrir en vidéo notre plateau technique, rendez-vous sur le lien ci-dessous :

 

 

L’hébergement et la restauration ne sont pas compris dans le tarif de formation. Il existe plusieurs solutions d’hébergements sur Saintes ; une liste sera communiquée aux candidats retenus.

 

Qualité et références

APMAC Formation est certifiée QUALIOPI au titre des actions de formation et des actions de formation par apprentissage jusqu’en septembre 2024, reconnaissant ainsi notre démarche qualité et notre souci permanent d’amélioration. Cette certification permet à nos formations de bénéficier de financements publics ou mutualisés.

Dans le cadre de cette démarche qualité affirmée, les indicateurs qualité sont communiqués pour chaque action de formation.

L’insertion professionnelle de chacun de nos diplômés est suivie durant 3 ans. Les taux d’insertion seront communiqués sur notre site internet dès que nous en disposerons.

 

Et ensuite ?

Le métier de technicien du spectacle peut s’exercer dans une entreprise privée (spectacle vivant, événementiel, théâtre, cinéma, etc.) ou une administration publique (commune, département, régions…).

Les techniciens du spectacle qui sont recrutés en contrat à durée déterminée (CDD) ou en contrat d’usage (CDDU) sont appelés intermittents du spectacle . Dans ce cas, la rémunération est fixée en fonction de la prestation. Cette rétribution est généralement en moyenne à 120 € net. Près de 75 % des professionnels du spectacle sont des intermittents, ce qui, dans certaines circonstances, ouvre droit à des allocations de chômage dans les intervalles entre deux contrats de travail.

Un poste permanent peut aussi être utilisé pour exercer les fonctions de technicien du spectacle. Il peut alors être salarié pour une entreprise privée ou un autre organisme du secteur public. La rémunération dans cette situation varie en fonction du niveau d’expérience. La fourchette de rémunération d’un technicien spectacle débutant se situe entre 1 500 € et 1 700 € brut par mois.

Pour en savoir plus sur le marché de l’emploi des techniciens : ICI.

Les alternants ayant réussi leur examen peuvent postuler pour entrer en deuxième année de la formation de Régisseur son, lumière, vidéo (titre RNCP N°15235 de niveau 5). Plus d’informations : ICI.

 

Tarif de la formation

Coût horaire de la formation 2023-2025 (pour 766 heures en centre de formation) : 27,22 euros HT/heure (TVA à 20%).

Coût contrat 2023-2025 : 12 511 euros HT pour 12 mois, soit 20 851 euros HT pour 20 mois (TVA à 20%).

Nous contacter pour un devis personnalisé par mail.

 

Validation des Acquis de l’Expérience – VAE

La certification est aussi accessible via la Validation des Acquis de l’Expérience – VAE.

Le candidat doit pouvoir justifier d’une année minimum d’expérience en lien avec la certification visée, cumulée ou non, que l’activité ait été exercée de façon continue ou non.

Pour tout savoir sur la VAE, consultez notre page dédiée.

Contactez-nous par mail pour en savoir plus.

 

Contact / Renseignements

Contactez-nous pour tout renseignement par mail ou par téléphone (05 46 92 13 69).